Turquie 2010

par Tibo  -  10 Novembre 2010, 09:38  -  #Ski en Turquie - Février 2010

2 semaines de ski de randonnée à l’ombre des minarets

Février 2010

 

cournol-nuit 0288ret-border

 

 


Pour ceux qui pensent Loukoum, Hammam et Kebabs à l’évocation du mot Turquie, ils ont raison, pour notre plus grand bonheur. Mais résumer la Turquie à ces quelques mots serait faire bien peu de cas d’un pays à la culture millénaire et complexe.

Pourtant ce qui nous fait embarquer direction Istanbul avec nos skis, ce n’est ni la célèbre Mosquée Bleue, ni sainte Sophie, ni même l’odeur des kebabs, c’est bien l’appel des grandes pentes de neiges entre minarets et cheminées de fée. Eh oui, la Turquie est un pays de montagne...et pas de montagne à vache... un massif par ci, un volcan par là, un 5000 au loin. Kaçkar, Ararat, Cappadoces, Ala Daglar sont autant de noms évocateurs, autant d’invitations pour découvrir par le ski des régions aux charmes envoutants.

Notre premier objectif pour ces deux semaines de voyage, se trouve au centre-ouest du pays, au cœur du territoire des Cappadoces, bien connu pour ses célèbres habitations troglodytes : le parc national de l’Ala Daglar. L’objectif est vague, le résultat sera pourtant au dessus de nos attentes. Malgré une météo capricieuse et un manteau neigeux bien maigre, nous parvenons à ouvrir un couloir de 950m estimé à 4.2 serpentant logiquement sur les pentes du Kayakski (sommet surplombant le village de Cukurbag).

Notre prochain objectif se trouve à l’extrême Est du pays, il domine le lac de Van de ses 4058m de roches volcaniques. 30 heures de bus nous séparent des pentes du Suphan Dagï. Nous quittons le village d’Hermantepe, petit village blotti au pied des formes douces et accueillantes du volcan, en écartant de nos spatules brebis, chèvres et dindons. L’installation du camp se fait aux alentours de 2700m. Le minaret, bien loin déjà, empli la montagne de ses prières. Le cheminement est évident, nous montons dans de larges vallons peu raides (inf. à 35°) jusqu’au sommet. La descente de plus de 2000m avec vue sur le lac de Van qui étant ses rives jusqu’à l’horizon est un régal. Le soleil brille, la neige s’envole derrière nos skis, que demander de plus ? Un hammam ? Nous l’aurons quelques jours plus tard, à Istanbul...

La Turquie est décidément un pays à tiroir, où les cultures se mêlent et se démêlent avec passion et où la gentillesse des gens n’a d’égal que la beauté des montagnes qu’elle abrite...